Le CV est impeccable, la mise en page parfaite, le contenu maîtrisé et vivant… Bref le recruteur veut en savoir plus, il saisit la lettre de motivation et… catastrophe ! Elle est bâclée, aucune structure et un contenu banal… Vous venez de vous couper, vous-même, l’herbe sous le pied. Sachez qu’une lettre de motivation ratée est aussi éliminatoire qu’un CV inconsistant.

Faire des fautes

Que ce soit une faute de grammaire, de conjugaison, de frappe… le résultat est le même : votre candidature a de fortes chances de ne pas être retenue ! Même s’il s’agit d’un travail où des compétences rédactionnelles ne sont pas obligatoires.
Il existe de nombreux outils qui vous permettent de vérifier la bonne orthographe d’un mot ou la bonne conjugaison d’un verbe. Au moindre doute, n’hésitez pas à les utiliser (voir à en abuser).
Relisez votre lettre plusieurs fois, lentement, en décortiquant chaque phrase (même si vous la connaissez par cœur à force). Faites-la lire par d’autres personnes pour s’assurer que tout est correct.

Avoir une lettre de motivation trop longue

Une lettre de motivation ne doit pas dépasser une page.
Les lettres de motivation trop longues (ou écrites trop petit pour tricher sur la longueur) vont décourager le recruteur et avoir tendance à montrer que vous n’avez pas d’esprit de synthèse. A contrario, une lettre trop courte va paraître incomplète… Il faut donc savoir juger la bonne quantité d’informations : phrases courtes, percutantes, une idée par phrase sont les clés d’une lettre réussie.

Faire un CV bis

La lettre de motivation doit compléter votre CV et non en être une copie ou une répétition sans charme.
Vous pouvez bien entendu reprendre certains éléments mais en les complétant avec des informations nouvelles comme par exemple vos qualités, vos ambitions … tout cela, bien sûr, en restant en rapport avec le poste convoité.

Ne parler que de vous

Le but est certes de vous mettre en valeur et de montrer que vous seriez parfait pour le poste mais il ne s’agit pas de parler que de vous.
La lettre de motivation est un exercice d’écriture dans lequel vous devez autant valoriser ce que vous pouvez apporter à l’entreprise que ce que l’entreprise peut vous apporter. Donc ne soyez pas trop nombriliste !

Être trop d’enthousiaste

Montrer de l’enthousiasme c’est bien, en montrer trop ça peut vous porter préjudice. Ne tombez pas dans les classiques « c’est le travail de mes rêves », « vous êtes l’entreprise dans laquelle j’ai toujours voulu travailler », « je suis plus que motivé pour travailler avec vous ». Ne faites pas non plus une énumération de vos talents « je sais faire ceci et aussi cela »… Restez modéré et humble !

Manquer de politesse

Sachez-le : l’absence de formules de politesse est une grave erreur !
Cela peut paraître vieux jeu et totalement ringard mais il s’agit d’une règle de base. Il ne faut pas, non plus, tomber dans les termes les plus pompeux qui soient : « l’hommage de mon plus profond respect », « ma grande considération »…
Un simple « Madame, Monsieur, » et une conclusion comme « Me tenant à votre disposition pour un prochain entretien, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.» sont suffisants.
Dernier conseil ? Rappelez vos coordonnées dans la lettre.

Avoir une seule lettre de motivation

Déjà qu’en faire une c’est compliqué alors en faire plusieurs… il va pourtant falloir ! La première lettre de motivation est la plus compliquée : la page blanche, la trame à définir, les mots à choisir consciencieusement… Mais une fois le travail fait, il suffira de l’adapter pour les autres candidatures. Les recruteurs ne sont pas nés de la dernière pluie et savent très bien remarquer une lettre type et ce dès la deuxième phrase ! Personnaliser une lettre de motivation, c’est montrer que vous avez un réel intérêt pour l’entreprise. Ne gaspillez pas cette chance simplement par facilité.