S’il existe depuis longtemps, le CV vidéo est en réalité peu utilisé. Il constitue cependant une alternative aux candidatures classiques, qui peut séduire les candidats audacieux… et les recruteurs innovants.
Le CV vidéo n’est pas forcément destiné à remplacer le CV traditionnel, mais vient plutôt en complément. Il permet, en effet, à un recruteur potentiel de se faire une image plus vivante du postulant.
Cependant, l’exercice reste risqué, car un CV vidéo raté risque de ridiculiser son auteur, non seulement auprès de l’entreprise qu’il visait, mais de manière bien plus large, comme en témoignent les bêtisiers sur la toile…
Quoiqu’il en soit, cette technique est à conseiller en priorité aux métiers créatifs et ne convient pas à toutes les situations.

Voici donc quelques conseils pour utiliser au mieux cet outil :

Reprenez les bases d’une bonne lettre de motivation

Ce n’est pas parce que l’exercice est ludique qu’il faut le traiter avec légèreté : en effet, le CV vidéo est un exercice exigeant car il s’agit de fusionner votre CV et votre lettre de motivation au sein d’une vidéo, afin d’obtenir un entretien avec un recruteur.
Cela implique donc de structurer sa présentation, de réfléchir à son argumentaire (qu’est-ce qui me différencie des autres, quelle est ma plus-value dans chaque expérience, par rapport au poste visé, etc…).
En outre, dîtes-vous bien qu’il s’agit seulement d’une courte présentation, qui ne doit pas excéder 1minute/1minute30. Il vous faudra donc structurer au minimum votre argumentaire et fournir un gros effort de synthèse.

Restez sobre

Attention à l’humour, toujours délicat à manier dans un contexte de recrutement. De même, un excès d’originalité peu indisposer le recruteur ou donner une image de vous trop fantaisiste et peu professionnelle.
Par ailleurs, l’environnement dans lequel vous allez vous filmer doit être assez neutre et les effets graphiques assez limités, car l’attention du recruteur doit se focaliser sur le message que vous voulez faire passer et non sur les posters de votre chambre ou votre copine qui passe en arrière-plan…
D’autre part, adoptez également une gestuelle mesurée, car des mouvements brusques ou exagérés peuvent donner une impression d’agitation qui vous sera préjudiciable.

Faites valoir vos compétences linguistiques

Vous visez un poste à l’international ? S’il est un domaine dans lequel l’utilisation du CV vidéo peut se révéler pertinente, c’est bien celui-ci.
Alors que sur un CV papier le recruteur est obligé de se fier à vos déclarations (éventuellement objectivées par un score au TOEFL ou au TOEIC), le CV vidéo vous permet, si vous possédez un bon niveau, de montrer votre fluidité dans une ou plusieurs langues étrangères et de faire la différence avec d’autres candidats.

Veillez à la qualité technique de la présentation

Tout comme il ne vous viendrait pas à l’idée d’envoyer une lettre de motivation et un CV imprimés sur du papier brouillon par une imprimante défectueuse, la réalisation de votre CV vidéo se doit d’être soignée : caméra haute définition, éclairage optimal, son parfaitement audible, raccords parfaits sont des prérequis impératifs, qui permettront de valoriser votre profil et laisseront au recruteur le loisir de se concentrer sur le fond de votre discours.
Autre point technique important : pensez à compresser la vidéo afin d’éviter que le film ne s’arrête toutes les 5 secondes. Vous pouvez passer par le Cloud (Drop box, One Drive…) et partager le lien avec votre employeur potentiel.

Joignez un CV traditionnel au CV vidéo

Enfin, il est judicieux d’envoyer en parallèle un CV classique, qui permettra au recruteur de mieux se repérer dans votre parcours, de revenir sur certains points et de préparer les questions qu’il pourra vous poser en entretien d’embauche.