Professionnel de l’image, ce spécialiste réalise radios, scanners, Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) et utilise la médecine nucléaire pour aider au diagnostic. Il assure aussi des traitements comme la radiothérapie.

Le métier

Le manipulateur radio exerce un métier aux missions variées. Cela implique l’utilisation de diverses technologies notamment dans le cadre de traitements en radiothérapie et curiethérapie. Il travaille sous l’autorité d’un médecin radiologue et ne peut procéder à des examens ou actes que sur prescription médicale.

 

Ce métier consiste à :

  • Accueillir le patient, lui expliquer le déroulement de l’examen / du traitement ainsi que les consignes à suivre.
  • Préparer les appareils et s’assurer de leur bon fonctionnement.
  • Réaliser les examens prescrits par les médecins (radio, scanner, Imagerie par Résonance Magnétique (IRM), explorations vasculaires et digestives…).
  • Traiter les patients par radiothérapie.

Qualités requises

Ce métier nécessite :

  • Qualités relationnelles : confronté à des personnes inquiètes pour leur santé, le manipulateur radio sait se montrer à leur écoute et expliquer avec patience les examens. Il doit les rassurer pour que tout se déroule au mieux.
  • Rigueur et précision : chaque examen est particulier et nécessite le suivi précis de la prescription médicale et des dosages indiqués. Tout écart dans le réglage des appareils ou dans le respect des règles de sécurité met en danger le patient.
  • Capacité d’adaptation : les techniques d’imagerie médicale et les matériels sont très complexes et évoluent vite. Se former et s’informer continuellement dans ces domaines sont donc des impératifs.

Études – Formations

Deux formations existent :

  • DE (Diplôme d’Etat) de manipulateur en électroradiologie médicale en 3 ans après le baccalauréat délivré par des instituts de formation rattachés à des hôpitaux publics.
  • DTS en imagerie médicale et radiologie thérapeutique en 3 ans.

Rémunération

En moyenne, à l’hôpital, le salaire d’un manipulateur radio est de 1510 euros bruts par mois en début de carrière et 2550 euros bruts par mois en fin de carrière.
Dans le privé (cabinet de radiologie), sa rémunération s’échelonne entre 1700 et 2000 euros bruts en début de carrière.

Liens utiles