Skyrock, RTL2, Radio classique, TSF Jazz… ces radios ont pour point commun de diffuser de la musique mais toutes ont un genre bien particulier et se distinguent par leur programmation musicale ! C’est grâce au programmateur radio, qui par ses choix, contribue à l’envie d’écouter une radio voire d’en faire sa station favorite.

Le métier

Choisir un bon morceau, le passer au bon moment, faire se succéder des titres de manière harmonieuse… tout un art ! Celui du programmateur radio qui a à cœur de faire découvrir des artistes, amener à la connaissance de l’auditeur la pluralité de l’offre musicale.
Ses missions :

  • Déterminer les titres qui seront diffusés en fonction des tendances du moment, du style de la station pour laquelle il travaille (classique, rock, variété etc.) et des goûts et attentes du public (jeunes, adultes, etc.).
  • Veiller à respecter le thème en cas d’émissions spéciales.
  • Se concerter avec l’animateur afin de trouver des titres qui correspondent au sujet ou à l’actualité.
  • Créer une playlist qui passera à l’antenne en utilisant un logiciel qui lui permet d’ordonner les différentes pistes et de les gérer facilement.
  • Rechercher des titres. Le programmateur radio est constamment en relation avec les labels musicaux afin de rester au courant des nouveautés et de proposer une programmation variée. Il prospecte également sur internet, assiste à des concerts, lit la presse spécialisée… Très convoité par les artistes, il reçoit également gratuitement un grand nombre de disques qu’il écoute et sélectionne.

On retrouve également le programmateur au sein des maisons de disques où il occupe plutôt une fonction de dénicheur de talents. Il reçoit de nombreuses démos réalisées par des artistes en quête de succès et fait son choix en fonction de ses coups de cœur ou du marché. Il peut aussi participer à la programmation de festivals musicaux, à l’illustration sonore d’émissions télé, etc.

Qualités requises

Ce métier nécessite :

  • Curiosité et ouverture d’esprit : le programmateur radio doit proposer une programmation innovante, originale et diversifiée qui plaira au public. Pour cela, il ne doit pas se focaliser sur ses seuls goûts musicaux mais faire preuve d’ouverture, aller à la rencontre d’artistes de genres très différents.
  • Passion pour la musique : le programmateur radio doit non seulement posséder une très bonne culture musicale mais également une passion pour la musique. En effet, il passe de longues heures à écouter les albums pour décider des morceaux qui seront diffusés.
  • Intuition : le programmateur radio reçoit des sommes considérables de titres à écouter. Pour autant, il doit avoir du « flair » pour repérer les artistes et les morceaux qui plairont au public.
  • Aisance relationnelle : le programmateur radio doit faire preuve de diplomatie et de persuasion pour établir des liens avec les labels musicaux, des contacts dans le milieu de la musique.

Études – Formations

Il n’existe pas de formation dédiée spécifiquement à ce métier qui s’apprend sur le terrain. Toutefois des connaissances en techniques du son peuvent constituer un atout et donc les formations comme le BTS métiers de l’audiovisuel, option métiers du son ou gestion de production ou le diplôme des métiers d’art régie (accessible après un BAC S ou STI2D de préférence) sont conseillées.

 

Bon à savoir : pour se faire connaitre, acquérir de l’expérience, il est possible de proposer bénévolement ses services à des radios associatives, étudiantes ou encore dans des boîtes de nuit et évènements types bals, soirées… Si vos programmes séduisent, on vous rappellera ou le bouche à oreille fera le reste. De même, il est possible de participer à des concours de programmation organisés par des discothèques, ce peut être là aussi un moyen de vous faire connaître et d’enrichir votre CV.

Rémunération

En début de carrière, le programmateur radio perçoit le SMIC.

Liens utiles