« Je veux faire de l’alternance ! » Oui mais en signant quel contrat de travail ? Car si le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation offrent bien une formation en alternance, il n’en demeure pas moins qu’ils ont chacun leurs spécificités.

Un conseil avant de vous lancer : renseignez-vous sur le contenu et le rythme de la formation, sur le taux de réussite et les débouchés. Si votre projet est bien réfléchi, foncez !

Le contrat de professionnalisation

Tout est dans le nom du contrat ! Il s’agit de vous professionnaliser, d’apprendre un métier en faisant de vous un vrai pro et vous permettre ainsi de trouver rapidement un emploi.
C’est pourquoi le contrat de professionnalisation, qui peut être un CDD (Contrat à Durée Déterminée) de 6 mois minimum ou un CDI (Contrat à Durée Indéterminée).

Pour qui ?

  • Aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus afin de compléter leur formation initiale
  • Aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, inscrits à Pôle Emploi
  • Aux bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active), de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique), de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) ou d’un CUI (Contrat Unique d’Insertion).

 

Comment et où ?

  • Avant toute chose, vérifiez que votre formation peut être réalisée en contrat de professionnalisation avant de chercher une entreprise.
  • Le contrat de professionnalisation ne peut pas être conclu avec l’État, les collectivités territoriales, les EPA (Établissements Publics à caractère Administratif). Ne comptez donc pas sur votre mairie pour vous prendre en contrat de professionnalisation.
  • Les établissements publics industriels et commerciaux et les entreprises d’armement maritime peuvent conclure des contrats de professionnalisation.

 

En résumé

  • Point + : le contrat de professionnalisation peut être un CDI.
  • Point – : Seules les entreprises privées sont en majorité concernées par ce dispositif de formation, ainsi que les établissements publics industriels et commerciaux (EPIC) et les entreprises d’armement maritime.

Le contrat d’apprentissage

Beaucoup d’entre vous se disent tentés par l’alternance et plus précisément par le statut d’Apprenti.

Pour qui ?

  • Un contrat d’apprentissage peut être signé généralement entre 16 et 25 ans.
  • Le contrat est soit un CDD soit un CDI. La durée du contrat d’apprentissage (dans le cadre d’un CDD) ou de la période d’apprentissage (dans le cadre d’un CDI) peut varier de 1 à 3 ans selon la qualification préparée, voire moins – entre 6 mois et 1 an – dans certains cas (diplôme inférieur ou de même niveau préparé…).

Intéressant ! Avec le contrat d’apprentissage, vous pouvez suivre tout votre cursus en alternance.

Comment et où ?

  • Votre formation se déroule soit en CFA (Centre de Formation d’Apprentis), soit au sein de différents organismes ayant passé un accord avec un CFA (les universités, les écoles et les lycées).
  • Le contrat d’apprentissage peut être signé auprès de toute entreprise, publique ou privée.

 

En résumé

  • Point + : toutes les entreprises (privées ou publiques) sont concernées ; cursus entièrement possible en apprentissage. CDI possible depuis la loi du 5 mars 2014.

Une forme d’alternance spécifique : le PACTE

5 lettres pour « Parcours d’Accès aux Carrières de la fonction publique Territoriale, hospitalière et d’État ».
Le PACTE est un nouveau mode de recrutement permettant l’accès sans concours aux emplois de la catégorie C (ouvriers professionnels, agents techniques, agents administratifs, auxiliaires de vie sociale…)

Pour qui ?

  • Peut signer un PACTE toute personne motivée, âgée de 16 à 25 ans et ayant un niveau d’études inférieur au baccalauréat.

 

Comment et où ?

  • Ce contrat prévoit une formation en alternance au sein d’une des 3 fonctions publiques. Votre formation pourra durer jusqu’à 2 ans. Vous êtes rémunéré et accompagné par un tuteur qui sera chargé de vous guider dans l’administration et de suivre votre parcours de formation. Tout un programme !
  • À l’issue du PACTE, sachez que vous pourrez vous présenter à un emploi de catégorie C d’une des 3 fonctions publiques : la fonction publique territoriale, la fonction publique hospitalière, la fonction publique d’État.

Bon à savoir : vous n’aurez pas à passer le concours ! L’intégration en tant que fonctionnaire titulaire intervient sans concours au terme de la formation et après vérification des aptitudes acquises.