Passionné de musique, vous possédez un 6ème sens pour dénicher des artistes au talent prometteur ? Ce métier est fait pour vous !

 

Le métier

Le découvreur de talents a pour mission de rechercher les artistes de demain, de déceler le potentiel d’un musicien, d’un chanteur ou encore d’un groupe apte à embrasser une carrière…

Ses missions consistent à :

  • Ecouter toutes les démos qui arrivent au sein de la maison de disque
  • Faire une présélection
  • Faire du repérage : assister à des concerts d’artistes, des festivals, s’enquérir des productions musicales sur les réseaux sociaux, prêter l’oreille aux musiciens de rue…
  • Présenter les démos au Directeur Artistique (DA)
  • Contacter les artistes retenus par le DA

Le découvreur de talents débute la plupart du temps au sein d’une maison de disque par le biais de stages qui lui permettent d’acquérir de l’expérience et de « mettre un pied » dans cet environnement professionnel

Par la suite, avec l’ancienneté et l’expérience, le découvreur de talents peut devenir directeur artistique junior puis senior.

 

Qualités requises

  • Curiosité : ouvert d’esprit, éclectique, le découvreur de talents écoute une grande variété de musique allant de la musique populaire, au jazz, à la musique du monde ou expérimentale…Curieux, il doit être à l’affût des nouvelles tendances et des évolutions musicales et pour cela rester en veille permanente.
  • Sens relationnel : le découvreur de talents possède de grandes aptitudes relationnelles qui lui permettront d’établir un bon contact avec les artistes. Il doit être capable de les valoriser et savoir les stimuler pour créer un environnement favorable à leur intégration au sein de la maison de disque. Il doit établir des relations de confiance et de coopération avec ses interlocuteurs qui l’aideront dans son travail de repérage (comme par exemple les tourneurs).
  • Disponibilité : le découvreur de talents est amené à beaucoup se déplacer dans les salles de concert, les festivals… Cette activité de repérage implique du temps et donc de la disponibilité.
  • Solide culture musicale : pour pouvoir apprécier le potentiel d’un artiste, il ne suffit pas d’avoir la fibre artistique, il est nécessaire de comprendre la musique donc d’avoir une bonne connaissance. Une expérience personnelle en tant qu’artiste constitue un plus.

 

Etudes – formation

Il n’existe aucune formation type conduisant à la profession de découvreur de talents car les bases du métier s’acquièrent par la pratique et l’expérience du terrain. Il est donc important de multiplier les stages.

Cependant, pour évoluer dans cet univers notamment au poste de directeur artistique, une formation supérieure est souhaitable. Plusieurs voies sont alors possibles :

Une formation dans le management, gestion des affaires ou marketing, spécialisée dans le domaine musical/culturel.

Quelques exemples :

  • Licence Professionnelle Activités Culturelles et Artistiques, spécialité Gestion et Développement des Structures Musicales (de l’Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique (ITEMM) ou de l’université du Maine)
  • Diplôme de chargé de communication, d’administration et de commercialisation de la musique à l’Institut des Métiers de la Musique (IMM)
  • Formation de production musicale comme celle de l’EMC (Ecole supérieure des Métiers, de l’image, du son et du multimédia)
  • Master Management des activités culturelles et audiovisuelles (Clermont Ferrand)…
  • Master EMIC

Une formation en droit comme le Master de Droit de la propriété intellectuelle spécialisation droit d’auteur (Université de Pessac, Saclay, Créteil…)

 

Ce métier vous intéresse mais vous voulez valider ce choix avec un professionnel ? Utilisez le service de coaching Objectif Emploi Orientation et un conseiller répondra à toutes vos interrogations.