Des dangers (des risques !) pour l’entreprise peuvent provenir de sources diverses : en interne au sein même de l’entreprise, mais aussi du marché économique, de la concurrence. En somme, des risques financiers, environnementaux, juridiques, opérationnels qui pourraient impacter l’activité et/ou la réputation de l’entreprise. Le risk manager veille à prévenir ces situations délicates pour l’entreprise.

 

Le métier

Ses missions peuvent s’orienter vers la gestion des risques de l’entreprise (ERM Enterprise Risk Management), la gestion des assurances et la prévention des risques assurables ou combiner gestion des risques et assurances.

Il évalue donc les risques auxquels l’entreprise peut être confrontée, conseille et met en place les systèmes d’identification, d’appréciation et de traitement des risques (acceptation, réduction) de diffusion de la culture du risque et de maîtrise des risques.

Ses missions consistent à :

  • Identifier, analyser et évaluer les risques potentiels en lien avec les différentes directions de l’entreprise : risques stratégiques (transformation digitale…), opérationnels (dysfonctionnements informatiques…), de souscription (inadéquation des tarifications…), de marché (solvabilité des partenaires…)
  • Etablir une cartographie des risques par entreprise, par direction/métier, par projet
  • Déterminer des plans de réduction des risques
  • Participer au comité des risques, animer celui-ci afin de communiquer et d’alerter sur les risques encourus
  • Construire et suivre les plans d’actions mis en place en termes de délai, de coût…
  • Sensibiliser le personnel aux risques inhérents à leurs activités professionnelles en animant des formations, des actions de communication interne, des séminaires, des comités…
  • Evaluer le coût des risques pour déterminer les solutions de financement afin de répondre aux exigences de solvabilité imposées par les directives européennes (négociation des contrats d’assurance, type de couverture d’assurance, relations avec les prestataires…)
  • Effectuer la gestion des sinistres : relations avec les courtiers, assureurs, experts… et suivi des sinistres jusqu’au retour à la normale des activités, mise en œuvre d’un plan de continuité d’activité
  • Rédiger des reportings pour la direction générale, des documents institutionnels et/ou réglementaires (rapport, document de référence…)
  • Effectuer une veille règlementaire mais aussi prospective pour identifier des risques émergents (manquer de réactivité par rapport à un marché potentiel…)

Le risk manager travaille principalement dans les secteurs de l’industrie, de l’assurance, de la réassurance, des mutuelles…

 

Qualités requises

  • Rigueur et discernement : de par sa fonction, le risk manager se doit d’adopter une méthodologie de travail rigoureuse. Il n’y a pas de place pour le hasard ou « l’à-peu-près » à ce poste. Souvent stressant et multitâches, le coeur du métier de risk manager implique bien souvent de savoir travailler sous pression, en menant plusieurs projets de front.
  • Qualités relationnelles et de communication : sa fonction l’amène à collaborer avec des professionnels de différents services auxquels il faut s’adapter. Il doit être capable de les comprendre, d’expliquer, d’aider à formaliser les risques, de transmettre une méthodologie et une culture du risque. Diplomatie, sens du contact, curiosité et capacité à argumenter, voire à influencer, sont indispensables.
  • Humilité : le risk manager peut être perçu comme un « empêcheur de tourner en rond » dans la mesure où il s’attache à identifier des risques / points d’achoppement. En cas d’échec ou de difficulté, il pourra être tenu pour responsable mais en cas de succès, sa contribution pourra être minimisée. Un véritable homme de l’ombre !

 

Etudes – formation

Bac+5 

  • Les écoles de commerce (Audencia programme grande école, EDHEC, ESC de Toulouse, ESSCA)
  • Les diplômes d’ingénieurs spécialisés en prévention des risques (Polytech Grenoble, INP de Lorraine,  ESAIP d’Angers, ESTIA d’Angers, INSA Centre Val de Loire)
  • Masters (Master en management global des risques, gestion des risques sur le territoire, sécurité industrielle et environnement, gestion des risques industriels et environnementaux, Master In Quantitative Finance and Risk Management, master Finance, Master banque et affaires internationales spécialité management des risques…)

Bac+6

  • Mastère spécialisé Management des risques, mastère spécialisé Systèmes d’information pour les entreprises

 

Rémunération

Un risk manager est bien souvent un professionnel expérimenté, ayant déjà occupé un poste à responsabilités. Sa rémunération varie entre 5 000 € et 8 000 € bruts mensuels selon le niveau de responsabilité et d’expertise.

 

Liens utiles

  • Site de l’Association pour le Management des Risques et des Assurances de l’Entreprise
    http://www.amrae.fr/
  • Site de la Fédération des associations européennes de risk management
    https://www.ferma.eu/

 

Ce métier vous intéresse mais vous voulez valider ce choix avec un professionnel ? Utilisez le service de coaching Objectif Emploi Orientation et un conseiller répondra à toutes vos interrogations.