IUT, lycées (pour les BTS), écoles de commerce, IEP, IAE, écoles d’ingénieurs… : tous ont en commun de sélectionner leurs futurs étudiants. Le dossier scolaire amène déjà un certain nombre d’informations de par les notes et les appréciations des professeurs. Mais parfois, ce n’est pas suffisant. L’entretien de sélection, tout comme les concours et tests, est un outil complémentaire permettant d’affiner le recrutement des élèves.

Chaque entretien est singulier car vous êtes unique ! Malgré tout, voici quelques conseils généralistes pouvant être utiles.

1 – Le jour J, mettre toutes les chances de son côté…avant l’entretien

Autant que faire se peut, soigner votre présentation ! C’est une manière de respecter vos interlocuteurs mais aussi de montrer votre motivation : une entrée en matière qui peut déjà rapporter des points.
Autrement dit, on oublie le style jean skinny déchiré & sneakers au profit d’une apparence plus sobre, classique.

Par ailleurs, petit détail pratique : anticiper le temps de trajet pour vous rendre à l’entretien garantit une arrivée dans les temps. Pour certains établissements, un retard trop important est synonyme de disqualification du candidat…

Enfin, une fois sur place, rappelez-vous une règle simple : courtoisie et politesse envers le jury (saluer chacun de vos interlocuteurs, attendre que l’on vous invite à vous asseoir…).

2 – En entretien, force de conviction et enthousiasme seront vos maîtres-mots

Un entretien, à quoi cela sert-il ? Il s’agit d’un « échange » qui doit permettre de mieux comprendre qui vous êtes, quels sont vos projets, pourquoi vous souhaitez intégrer tel ou tel cursus, et qui plus est dans cet établissement précisément. Autant être au clair sur ces questions.
Si cela peut vous servir, essayez de vous mettre à la place du jury, voire de l’établissement de formation. Par cet exercice, vous percevrez mieux les attentes de l’école concernant les aspirants étudiants : il s’agit de sélectionner ceux ayant un réel potentiel de réussite dans la formation visée.

A vous de montrer que vous en faîtes partie !

Tous les échanges que vous avez pu avoir avec des élèves issus de cette école, lors de JPO (journées portes ouvertes) et/ou de salons, sont précieux. Tout comme les informations trouvées sur le site de l’école visée. Cela permet de préparer vos réponses à une éventuelle question portant sur votre choix d’établissement et ce qui vient le justifier.

Et par ailleurs, comment expliquez-vous la cohérence de ce choix avec votre ambition, votre projet, votre personnalité ? Est-ce que, par exemple :

* Vous avez l’esprit de compétition, vous êtes très organisé et autonome dans vos révisions ? Vous visez toujours plus haut ? Il semble que vous ayez bien fait de choisir une prépa. Encore faut-il que vous arriviez à convaincre le jury avec des exemples concrets puisés dans vos expériences sportives, associatives, voire lycéennes bien sûr.

* Vous êtes curieux de tout, vous avez à cœur d’être utile aux autres, vous êtes organisé et structurant pour les autres personnes, vous avez un côté « leader » ? Et si vous développiez tout cela auprès du jury de l’IAE ou de l’IEP qui vous reçoit ? Membre du conseil d’administration de votre lycée et élu au conseil de vie lycéenne… tout le monde n’a pas eu cette ambition parmi vos camarades, non ?

3 – Zoom sur « la » question portant sur les qualités / les défauts

Il se peut que vous soyez interrogé sur vos qualités et vos défauts. Autant s’y préparer…

En amont, lister vos 5 principales qualités, vos 5 principaux défauts (ou ‘points à améliorer’, restons positifs !). Commentez-les en détaillant un ou 2 exemples qui viendraient illustrer, remettre dans un contexte concret, ces éléments vous caractérisant.
Autre exercice, vous pouvez proposer à vos proches de vous décrire, en adoptant la même méthodologie. Vous pourriez avoir des surprises quant à leurs réponses !

Quoiqu’il en soit, gardez en tête que le parallèle peut être fait entre ce que vous affirmerez être et ce qui est attendu par l’école visée. Votre sélection ne se fait pas uniquement sur ces critères mais y contribue, ne l’oublions pas. Choisissez donc les caractéristiques qui ont le plus de chance de vous mettre en valeur auprès du jury.

Enfin, il y a ce que vous dîtes et ce qui est perçu de vous lors de l’entretien. Non non, pas question de se mettre une pression supplémentaire sur les épaules. Il s’agit juste de noter que la gestuelle, le regard, parfois l’intonation, la posture, etc., sont autant d’éléments non verbaux qui peuvent en dire beaucoup sur vous.

4 – Enfin, l’entretien se déroule face à un jury mais est avant tout un moment d’échange

En somme, vous avez la possibilité de questionner le jury. Une question mal comprise ? Demandez poliment à ce qu’elle soit reformulée.
Vous avez des questions concernant les enseignements proposés, la possibilité de réaliser des stages à l’étranger, etc. ? En fin d’entretien, vous aurez tout le loisir d’interroger vos interlocuteurs à ce propos. Cela reste une marque d’intérêt pour la formation visée. C’est toujours important de sentir que le candidat est intéressé et motivé !