Ecosse, Black Angus, Bellota, Charolais, Salers…. ne sont pas des clubs sportifs mais des races de viande que l’on peut trouver chez son boucher. Cet artisan expert commercialise des viandes et conseille ses clients.

Le métier

Ce métier ne connait pas la crise… l’insertion professionnelle est aisée et l’évolution possible. Le boucher peut travailler en laboratoire de grandes surfaces ou en boucherie traditionnelle. Cet artisan doit :

  • Gérer les approvisionnements : s’il est à son compte, il peut sélectionner les viandes chez les grossistes, dans les abattoirs ou chez les producteurs.
  • Préparer les viandes : pour cela il découpe, désosse et peut également proposer des spécialités bouchères, des plats cuisinés.
  • Présenter ses produits : les mettre en valeur dans sa vitrine, décider des promotions, conseiller ses clients sur la cuisson et la préparation.
  • Gérer une équipe ou une entreprise : encadrer une équipe, organiser le travail, former les apprentis, telles sont les missions annexes d’un boucher s’il est à son compte ou responsable d’équipe.

Qualités requises

  • Rigueur : le boucher travaille sur des denrées périssables crues et doit respecter des normes d’hygiène et de propreté drastiques.
  • Qualités relationnelles : au service du client, cet artisan doit pouvoir le conseiller, lui expliquer l’origine de la viande et les recettes. Quand il est à son compte, le boucher doit également gérer les relations commerciales avec les fournisseurs, négocier les prix et les livraisons.
  • Endurance : ce métier exige résistance physique pour manipuler et transporter des carcasses et travailler en continu en station debout. Le boucher peut commencer à 6h du matin et doit se montrer disponible tous les jours, y compris les week-ends et les jours fériés.

Études – Formations

  • CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) Boucher
  • Niveau bac : Baccalauréat professionnel boucher-charcutier-traiteur, Brevel professionnel boucher
  • Niveau bac + 2 : brevet de maitrise boucher

Rémunération

La rémunération d’un débutant est de l’ordre du SMIC et peut aller jusqu’à 3500 € pour un artisan boucher à son compte.

Liens utiles