Construire des bâtiments (maison, immeuble, hôtel, monument, infrastructure commerciale…) qui seront encore là dans plusieurs dizaines d’années tout en ayant à la fois des responsabilités techniques et humaines, telle est la mission du chef de chantier.

Le métier

Le chef de chantier est responsable de la bonne exécution des opérations. Il supervise chaque étape de la construction afin de :

  • Préparer le chantier : participer aux réunions préparatoires avec les conducteurs de travaux et les ingénieurs d’études, prendre connaissance des plans et du dossier technique, commander les matériels, outillages et matériaux, définir le nombre d’ouvriers et le temps nécessaires à la réalisation des travaux…
  • Installer le chantier : réceptionner les engins et les matériaux commandés, planifier les travaux, vérifier la bonne prise en compte des consignes de sécurité…
  • Gérer le chantier : gérer le personnel (horaires, primes, distribution des tâches…), effectuer des contrôles réguliers (pour vérifier l’application des consignes de sécurité), s’assurer du respect des délais et de la qualité, assurer l’approvisionnement, contrôler les bons de commande et factures, gérer le budget, rédiger les compte-rendus d’avancement du chantier…
  • Clôturer le chantier : réceptionner les travaux en fin de chantier et s’assurer du repli des installations et de la remise en état des abords.

Aujourd’hui, les entreprises du BTP recrutent massivement des chefs de chantier en raison d’une vague importante de départs à la retraite. Toutefois, avant d’occuper un poste de chef de chantier, il faut en général faire ses preuves comme chef d’équipe, puis comme assistant d’un chef de chantier.

Qualités requises

Ce métier nécessite :

  • Résistance physique et nerveuse : d’une part, ce métier s’exerce principalement en extérieur. Le Chef de chantier est donc sur le terrain quel que soit la météo (intempéries, chaleur…). D’autre part, le chef de chantier doit être capable de faire face aux imprévus quotidiens et trouver rapidement des solutions à des problèmes variés (humains, logistiques, techniques) afin de respecter les délais.
  • Rigueur et organisation : le chef de chantier doit veiller à l’hygiène et au respect des règles de sécurité capitales dans le domaine des travaux publics. Par ailleurs, il doit faire preuve d’organisation pour jongler entre la gestion du chantier et son travail administratif (au bureau).
  • Disponibilité et mobilité: ce métier implique un rythme de travail soutenu avec des horaires irréguliers. D’autre part, le chef de chantier est appelé à se déplacer sur différents chantiers en cours et à effectuer de nombreuses visites sur le terrain.
  • Sens du contact et leadership : diplomatie, écoute mais aussi autorité et fermeté sont nécessaires pour gagner la considération et le respect des nombreux interlocuteurs avec lequel le chef de chantier doit composer : ouvriers, sous-traitants, maître d’œuvre, clients.

Études – Formations

S’il n’existe pas de formation initiale spécifique préparant au métier de chef de chantier, il est fortement conseillé d’avoir au minimum un Bac+2 ou 3 (BTS, DUT, licences professionnelles) spécialisées dans le BTP (conduite de travaux, économie de la construction, génie civil…).

Il est possible d’accéder au BTS/DUT à partir d’un baccalauréat :

  • scientifique
  • technologique STI2D
  • professionnel (travaux publics, technicien d’études du bâtiment, technicien du bâtiment, option études et économie ou option organisation et réalisation du gros œuvre…)

Pour ce qui est des diplômes bac +2/3, il est conseillé :

  • BTS bâtiment ; études et économie de la construction ; travaux publics
  • DUT génie civil-construction durable
  • Licence pro mention métiers du BTP : bâtiment et construction ou génie civil ou travaux publics

Bon à savoir : la formation prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) est requise.

Rémunération

Le salaire d’un Chef de chantier débutant se situe aux alentours de 2000 à 2500 € bruts/mois.

Liens utiles