Vous envisagez de travailler en dehors de nos frontières et ne savez pas comment faire ? Les pratiques relatives à la recherche d’un emploi varient d’un pays à l’autre, il n’est donc pas toujours facile de s’y retrouver.

  • 1er conseil : identifiez le(s) pays(s) au sein desquels vous aimeriez vivre.
  • 2ème conseil : vérifiez si vous possédez les prérequis pour y travailler.
    Ex : assurez-vous de posséder un niveau en japonais suffisant pour pouvoir travailler au Japon.
  • 3ème conseil : informez-vous sur le marché du travail du pays que vous visez et sur les us et coutumes en matière de recrutement (consultez le site de la Maison des Français de l’Étranger).

Pour chaque grande zone du monde, nous avons développé les pays « phare » et les canaux de recherche d’emploi spécifiques.
Surtout, pensez à effectuer vos démarches administratives.

Zone Europe

En tant que ressortissant d’un État membre, vous pouvez travailler librement dès votre arrivée dans l’un des pays de l’Union Européenne sans attendre d’être enregistré auprès de l’Office des Migrations.

 

Allemagne

Quatrième puissance mondiale, l’Allemagne est doté d’un large réseau de petites et moyennes entreprises souvent tournées vers l’exportation, principalement en Europe.
Il est recommandé de s’inscrire dans une « Agentur für Arbeit » (équivalent du Pôle emploi).
D’autre part, vous trouverez de nombreuses offres d’emploi dans sa bourse aux emplois et formations (Jobbörse).
Par ailleurs, des offres d’emploi sont aussi proposées dans les éditions du week-end de tous les quotidiens, mais également dans les hebdomadaires, les gazettes locales et les revues professionnelles.
Pensez également aux candidatures spontanées, fréquentes en Allemagne.
Enfin, il existe en Allemagne de nombreux cabinets de recrutements, dont certains sont spécialisés dans la recherche de profils parlant à la fois Français et Allemand.
Presque tous proposent aux candidats un accompagnement (coaching notamment) afin d’évaluer au mieux le candidat et ses motivations dans un environnement bi-culturel.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

 

Grande-Bretagne

Un classique, tant la Grande-Bretagne continue à attirer les diplômés Français, même si la crise a un peu ralenti les départs.
En général, les Anglo-Saxons valorisent plus le parcours professionnel (stages et expériences) que les études et sont très sensibles à la pratique de la langue, validée par un test type IELTS ou TOEFL.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

 

Suède

Bénéficiant d’une image très positive, la Suède attire de nombreux Français en quête d’une expérience originale. De plus, un nombre significatif d’entreprises hexagonales y sont implantées.
En dépit de l’usage très répandu de l’anglais, une bonne connaissance du suédois est le plus souvent attendue par les employeurs.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

  • Les sites des journaux : les journaux sont une source importante d’annonces d’emplois vacants : http://www.dn.se, http://www.svd.se, http://www.di.se,…
  • Les cabinets de recrutement : il en existe une dizaine à Stockholm, qui s’adressent principalement à des cadres supérieurs et intermédiaires.
  • Le service emploi de la Chambre de Commerce Française en Suède (CCFS) a pour mission d’aider et d’orienter les Français établis en Suède dans leurs recherches d’emploi et de faciliter le recrutement par les entreprises de personnel au profil international.
  • Les agences nationales pour l’emploi : il existe des agences pour l’emploi spécialisées pour certaines catégories professionnelles, notamment dans les secteurs des arts, de la comptabilité et de la finance, de la technologie et de l’informatique.

Zone Amérique

Brésil

Le pays du carnaval, du football, des plages tropicales est également une puissance économique mondiale en pleine essor ; ce qui en fait une destination attrayante pour les travailleurs étrangers.
Mais attention, deux conditions sont requises pour travailler au Brésil : maîtriser le Portugais et obtenir un visa. Or, seuls ceux qui ont décroché un emploi peuvent obtenir un visa ! Autrement dit, il est plus facile de se faire expatrier par une entreprise française que de décrocher un contrat local en venant directement sur place.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

 

Canada

Grand voisin des États-Unis, le Canada est aussi une puissance économique de taille et est donc un vivier d’emplois intéressant. D’ailleurs, sa province francophone attire de nombreux français ! Toutefois, attention car s’il est vrai que le gouvernement du Québec privilégie l’immigration française, il n’est pas facile d’obtenir rapidement un emploi au Québec. Il est donc impératif de posséder un petit capital afin de pouvoir vivre sur place pendant plusieurs mois.

 

Si vous avez entre 18 et 35 ans, vous pouvez partir avec le Programme Vacances Travail, dispositif qui offre à tous les jeunes Français la possibilité de s’expatrier pendant un an à la découverte d’un pays étranger grâce à une délivrance de visa simplifiée et ainsi de chercher un travail sur place.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

 

États-Unis

Première puissance mondiale, les États-Unis attirent bon nombre de français qui souhaite tenter le rêve américain. Mais attention, sans visa, pas d’emploi, pas de numéro de sécurité sociale et pas de carte de crédit… et obtenir un visa n’est pas chose aisée. D’autre part, au regard de l’étendue du pays, il existe de nombreuses particularités locales à prendre en considération.
Renseignez-vous donc auprès de la section consulaire de l’ambassade des États-Unis à Paris.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

Zone Asie / Océanie

Si vous avez entre 18 et 30 ans, vous pouvez partir en Australie, au Japon ou à Singapour via le VVT (Visa Vacances Travail) appelé aussi WHV. C’est un visa temporaire qui permet de combiner travail et vacances.
Si vous partez dans ce cadre, vous n’êtes pas obligé de trouver un employeur avant votre départ. En outre, vous êtes libre de changer d’employeur à tout moment pendant la durée de votre séjour, et autant de fois que vous le souhaitez.

 

Australie

Avec un des taux de chômage les moins élevés au monde, une croissance économique constante, l’Australie constitue un pays où il fait bon travailler et vivre. Mais attention, vous ne pouvez pas travailler en Australie sans visa de travail et les règles sont très strictes. D’autre part, parler Anglais pour trouver un travail en Australie est indispensable !

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

 

Singapour

Singapour, c’est une île multiculturelle, dynamique, fortement occidentalisée.
Les opportunités y sont nombreuses, surtout dans des secteurs comme l’Hôtellerie & Restauration, le commerce de détail…
Attention cependant car les employeurs ont tendance à favoriser les locaux et le marché de l’emploi est dans l’ensemble assez tendu… L’idéal, pour éviter toute déconvenue, est de chercher depuis la France un poste dans une entreprise Française ou internationale.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

  • Les journaux, pensez à consulter les annonces du journal local, le Straits Times ou celles de sites dédiés aux expatriés de Singapour.
  • Le réseau relationnel : vu le nombre relativement restreint de Français sur l’île, tout le monde se connaît. Il est donc important d’utiliser ce moyen pour prospecter, sans oublier l’utilisation des réseaux sociaux professionnels (Linkedin notamment).
  • La Chambre de Commerce Française de Singapour (French Chamber of Commerce in Singapore) : organise régulièrement des conférences, petits déjeuners, réunions d’informations ou tables rondes destinés à informer ses membres sur les différentes pratiques d’affaires de la région et propose également des offres d’emploi.

 

Japon

Troisième puissance économique mondiale, le Japon est un pays dynamique qui séduit par son marché de l’emploi faste et ses talents reconnus en technologie de pointe. Toutefois, certaines conditions sont à satisfaire pour y travailler. D’une part, parler Japonais et Anglais est essentiel. D’autre part, il faut pouvoir justifier d’une spécialisation professionnelle. En aucun cas, vous n’êtes autorisé à travailler au Japon sans permis adéquat. Pour ce faire, il vous faut obtenir un statut de résident, délivré par les autorités japonaises.

 

Quelques pistes à explorer pour vous aider à trouver un emploi :

Bien entendu n’hésitez pas à faire appel à nos services de coaching si vous souhaitez bénéficier de conseils personnalisés à l’occasion de votre recherche d’emploi à l’international.