Vous avez décroché un entretien ? Bravo, vous avez passé la première étape de sélection. Mais ce n’est pas fini ! Différents entretiens (technique, relations humaines…) vous attendent et parfois des tests de sélection. Le processus d’embauche peut être plus ou moins long selon l’entreprise. Voici quelques conseils pour réussir ce parcours du combattant avec brio !

Les tests de sélection

Vous êtes convoqué pour passer des tests ? Soyez rassuré, l’objectif n’est pas de vous de coincer mais d’évaluer votre potentiel et de prédire votre réussite ou votre échec pour le poste visé en vous comparant aux autres candidats.

 

Différentes catégories de tests

  • Les tests de personnalité : ils visent à révéler vos traits de caractère (points forts – points faibles), votre manière de fonctionner et en déduire si vous conviendriez au poste.
  • Les tests de raisonnement / intelligence : ils évaluent vos compétences intellectuelles, vos capacités de raisonnement logique, verbal ou numérique.
  • Les tests techniques ou de connaissances : ils mesurent vos savoirs dans une discipline donnée.
  • Les mises en situation professionnelle ou Assessment center : ils consistent à évaluer vos capacités en vous mettant en situation de travail réelle.

 

Comment faire ?

Vous pouvez être convoqué seul mais aussi en groupe, ce qui peut mettre un peu plus la pression ! Cette situation peut vous amener à perdre vos moyens. Pourtant, ces tests ne sont pas nécessairement difficiles. Pour les aborder avec sérénité, préparez-vous :

  • Demandez au recruteur quel type de tests vous serez amené à passer pour pouvoir vous préparer.
  • Entraînez-vous surtout pour les tests de raisonnement ou de connaissances. S’il existe une diversité de tests de logique, ils obéissent pratiquement tous aux mêmes règles. Comme ils sont toujours à réaliser dans un temps limité, plus vous vous exercerez, plus vous vous sentirez à l’aise le moment venu. Pour vous y préparer, des livres spécialisés et de nombreux sites Internet proposent des séries de tests à compléter. Idem pour les tests de connaissances !
  • Restez vous-même et confiant. Dans les tests de personnalité, il n’y a pas de mauvaise ni de bonne réponse. Cependant, si vos réponses sont contradictoires, les recruteurs le sauront et douteront de votre personnalité. Soyez donc sincère.
  • Assurez-vous d’être dans les meilleures conditions : Soyez en forme. Évitez de faire la fête la veille des tests, car ils impliquent d’être vraiment réactif et d’être à l’heure le jour J.

Bon à savoir : Vous avez le droit de connaître les résultats. Si on ne vous les donne pas, n’hésitez pas à les réclamer.

L’entretien de recrutement

Les processus de recrutement sont souvent longs et impliquent plusieurs entretiens successifs. Comme dans un véritable marathon, vous pouvez être amené à rencontrer plusieurs interlocuteurs (ex. Directeur des Ressources Humaines, supérieur direct et directeur).

Lors du premier entretien, votre interlocuteur va vous présenter l’entreprise et le poste proposé. Puis, il vous posera un certain nombre de questions pour évaluer si votre profil correspond à ce qu’il recherche.

 

Comment préparer vos entretiens ?

  • Entraînez-vous ! Placez-vous face à un miroir ou une personne de votre entourage et répondez aux questions de l’article. Surveillez vos gestes et vos paroles. Reformulez et répétez l’exercice jusqu’à ce que vous maîtrisiez votre discours et soyez parfaitement naturel.
  • Glanez des informations avant l’entretien sur l’entreprise, le secteur d’activité, le contenu du poste, la manière dont se déroulent les entretiens et avec qui (opérationnels, responsables Relations Humaines)

 

Quelques conseils pour mener à bien vos entretiens

  • Adaptez-vous à chaque interlocuteur que vous allez rencontrer. Évitez d’avoir le même discours standard : Le recruteur « relations humaines » va surtout s’intéresser à votre personnalité et votre parcours général alors que le supérieur direct va davantage s’attacher aux compétences, aux connaissances techniques…
  • Posez des questions sur le poste, l’entreprise, les missions. Non seulement cette démarche démontre votre intérêt et votre dynamique, mais elle permet de rééquilibrer le rapport durant l’entretien et vous permet de « reprendre la main » face au recruteur.
  • Gardez la même fraîcheur et la même disponibilité pour tous vos interlocuteurs. Évitez de montrer votre fatigue et votre agacement à redire les mêmes choses !
  • Restez humble jusqu’au bout ! Si vos interlocuteurs vous disent que votre candidature les intéresse, que vous allez rencontrer le directeur pour la forme, ne vous relâchez pas. Ce n’est gagné qu’une fois le contrat de travail signé, pas avant.

Les astuces pour sortir du lot

Vous êtes convoqué pour un entretien collectif ? Pas de panique ! Voilà tout ce qu’il faut savoir pour réussir avec succès cette épreuve.

 

Comment cela va se passer ?

Vous serez réunis avec une dizaine de candidats dans une salle de réunion. Le recruteur va vous décrire l’entreprise, le poste, vous demander de vous présenter puis vous proposer une discussion sur un thème particulier (ex : quels sont les avantages et inconvénients du poste proposé ?) ou une mise en situation réelle (ex : concevoir une offre commerciale et la vendre) qu’il faudra traiter en groupe.

L’objectif est d’évaluer votre comportement en groupe mais aussi vos aptitudes individuelles : capacités d’analyse et de synthèse, d’écoute, de leadership, d’intégration dans un groupe, de prise de décisions et d’initiative…

 

Comment se préparer ?

  • Avoir conscience de vos réalisations, de vos connaissances, de vos compétences et de votre projet professionnel, et savoir les communiquer
  • S’interroger sur le poste : Qu’attend-on du candidat à ce poste ? Quelles sont les qualités indispensables pour réussir dans cette fonction ? En répondant à ces questions, vous identifierez les critères importants pour les recruteurs. Il ne vous reste plus qu’à coller au mieux à leurs attentes.
  • S’informer sur l’entreprise, son secteur d’activité, ses valeurs, sa culture. Pour cela, consultez son site web, ses blogs, sa page Facebook ou LinkedIn.

 

Le jour J

  • Notez la question posée et veillez à ne pas vous en éloigner lors de l’échange.
  • Exprimez-vous de façon claire et concise.
  • Participez au débat en veillant à respecter les autres candidats. Écoutez, échangez avec les autres postulants. Ne soyez ni trop offensif en voulant jouer les leaders, ni trop effacé et timide. Laissez la possibilité à chaque candidat de s’exprimer et ne monopolisez pas la parole.
  • Essayez d’être souriant et dynamique lorsque vous intervenez.
  • Restez attentif au débat quand vous ne parlez pas pour pouvoir l’alimenter de façon judicieuse (résumé d’une situation, conciliation de différents avis…).

 

Après l’entretien, il est possible que le recruteur débriefe sur l’échange. Sachez prendre du recul sur la façon dont vous vous êtes comporté : la manière dont vous avez vécu cet entretien, les éventuelles difficultés que vous avez rencontrées, ce que vous changeriez… en veillant surtout à ne pas juger les autres candidats !