Vous êtes le nouveau stagiaire ? La nouvelle recrue en contrat d’alternance ? Non ? Ah oui, vous venez de signer votre contrat de travail, fraîchement diplômé que vous êtes ! Quoiqu’il en soit, félicitations ! Vous trouverez ci-après quelques conseils pour vous sentir bien dans votre nouvel environnement.

Étape cruciale : l’intégration

Ça y est, vous êtes en poste ! Maintenant, à vous de « faire votre place ». Cela peut prendre du temps mais pas d’inquiétude, voici des conseils simples à suivre (et qui relèvent du bons sens). Jugez plutôt :

  • Liez connaissance et adaptez-vous au rythme de vos collègues. Les premiers temps, vous serez probablement invité à venir partager les pauses (déjeuner ou café) : participez-y au maximum. Pas de café ou de déjeuner ensemble ? Soyez actif et proposez-le !
  • Observez et posez des questions sur le service et l’entreprise. Intéressez-vous à vos collègues. Nouveau que vous êtes, évitez de trop vous mettre en avant. Personne n’est dupe : si vous avez été recruté, c’est que vous avez le potentiel pour le poste.
  • Sur le plan professionnel, restez ouvert aux retours que l’on pourrait vous faire. Remarques et/ou critiques peuvent permettre de vous améliorer.
  • Sachez faire preuve d’autonomie. En somme, apprenez rapidement à vous « débrouiller » tout en sachant solliciter vos collègues ou votre chef.
  • Restez neutre en toutes circonstances, le temps de mieux connaître votre environnement de travail (y compris vos collègues). Chaque entreprise et chaque service a un passé : ne prenez pas part hâtivement aux éventuels conflits qui pourraient exister…

La « zénitude » au travail

Près de 8 heures par jour passées au travail, autant s’y sentir bien ! Cela passe par de simples détails.

 

Aménager votre espace de travail

Créez un cadre de travail où vous vous sentirez à l’aise.
Certains collègues sont très « famille » (fond d’écran avec toute la petite tribu et/ou l’œuvre du petit dernier scotchée en évidence, par exemple). Pour vous, ce serait plutôt un gadget qui ne fait rire que vous ? Votre mug favori ? Un globe terrestre ou votre plus beau cactus ? Personnalisez votre espace de travail afin de vous sentir bien. Être à l’aise c’est aussi être productif. Ne déménagez pas votre maison pour autant ! Pour rappel, vous êtes régi par le règlement intérieur de l’entreprise, ne l’oubliez pas.

 

Être zen & « Pro »

Saviez-vous que l’hyper-investissement individuel compte parmi les plus gros facteurs de stress ? Inspirez… Soufflez… et mettez à profit ces quelques conseils :

  • Vous trouvez difficile de savoir par quoi commencer votre journée (tant il y a à faire) : priorisez, hiérarchisez les différentes tâches. Outlook est tout indiqué pour vous y aider. Ceci étant, d’autres préféreront la « To do list » (liste des choses à faire) : on raye au fur et à mesure les tâches terminées.
  • Fatigué, vous vous contenez pour ne pas exploser à la moindre remarque. Une pause s’impose ! Autorisez-vous à en prendre d’autant qu’elles sont légalement prévues.
  • Terminées les « pauses sandwichs » devant l’ordinateur ! Sortez, aérez-vous, prenez le temps de déjeuner avec vos collègues ou vos amis.
  • Un jour par semaine, partez un peu plus tôt (si les horaires de l’entreprise le permettent) : vous apprécierez !

Enfin, voici un extrait de « Ces petits riens qui changent tout », écrit par Susan Terkel :
« Demandez plus souvent, et supposez moins souvent : demander n’est pas un signe de faiblesse, c’est un signe d’intérêt, de motivation, d’attention, de conscience professionnelle ». À méditer…

L’entretien annuel d’évaluation

L’entretien annuel d’évaluation est un rendez-vous important pour vous. Il vous permettra d’échanger sur la période passée et de définir la période future. C’est surtout un moment de communication avec votre manager.
Que ce soit la première fois que vous affrontiez ce temps-fort ou que vous y soyez habitué, voici un retour sur les clefs d’un entretien réussi :

  • Anticipez et préparez un récapitulatif de vos actions / missions / projets réalisés, débutés ou… reportés. Ainsi, avec tous ces éléments factuels, vous serez en mesure d’expliquer à votre manager tel ou tel retard, ou au contraire le succès de telle mission.
  • Notez vos souhaits pour l’année à venir : une formation ? De nouvelles missions ? Un changement de poste ? Exposez, soumettez vos idées et suggestions !
  • En retour, restez à l’écoute et ouvert aux propositions qui pourraient vous être faites. Abordez ce moment comme un échange : être sur la défensive est rarement constructif. Des critiques ? Positivez en considérant que toute critique est bonne à prendre car elle amène souvent à s’améliorer.

Votre manager et vous-même avez fait le tour de l’année passée et avez évoqué l’année à suivre. Parfait ! Mais une question vous taraude… Hum, une prime ? Une augmentation au vu du travail réalisé ? Vous avez raison, c’est le moment d’en parler, n’hésitez pas ! Veillez cependant à rester factuel et raisonnable.