Lassé de votre travail actuel ? Envie de changer d’entreprise, de secteur d’activité ou même de métier ? Si vous avez pris la décision de partir ou si vous êtes sur le point de le faire, voici quelques conseils qui vous assureront une transition avec le moins de heurts possible vers un nouvel emploi.

Clarifiez votre projet

Avant tout, il est important d’identifier les raisons qui vous poussent à quitter l’entreprise et d’être sûr que votre projet tienne la route ! En effet, il ne s’agit pas de partir sur un coup de tête mais d’assurer la suite. Pour cela, il est recommandé de réaliser un bilan de compétences.
Le bilan de compétences vous permettra :

  • De mettre en lumière vos connaissances, vos compétences, vos aptitudes et ainsi de renforcer votre confiance en vous.
  • D’acquérir une meilleure connaissance des possibilités professionnelles qui vous sont offertes.
  • De construire un projet réaliste et réalisable.

Bon à savoir : le bilan de compétences peut être réalisé soit sur votre temps de travail, soit sur votre temps libre. Vous n’êtes donc pas obligé d’en informer votre entreprise !
Pour en savoir plus sur les conditions d’accès, les démarches à entreprendre et le déroulement du bilan, consultez : Fongecif, http://www.formations-pour-tous.com/liste-opca.php ou contactez le service des ressources humaines de votre entreprise.

Formez-vous

Après avoir bien défini votre projet, vous avez identifié le besoin de suivre une formation en vue d’acquérir une compétence complémentaire ou d’apprendre un nouveau métier ? Inutile de quitter votre poste actuel trop tôt, prenez le temps de bien vous préparer.

 

Comment trouver une formation ?

  • Au sein de structures comme la Cité des métiers, la MIFE (Maison de l’Information sur la Formation et l’Emploi), les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés).
  • Sur internet : Centre Inffo, CARIF OREF, Fongecif, http://www.pole-emploi.fr.
  • Auprès des principaux centres de formation : AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes), CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie), chambre d’agriculture, chambre des métiers et de l’artisanat, CNAM (Centre National des Arts et Métiers), CNED (Centre National de l’Enseignement à Distance), GRETA…

Pour choisir votre formation, assurez-vous que le programme et les méthodes pédagogiques proposées correspondent à votre projet. Prenez également en compte la notoriété de l’établissement, l’organisation de la formation (durée, dates d’inscription, délais d’attente…).

 

Comment financer votre formation ?

Si vous êtes salarié, il existe différents dispositifs de financement :

  • Le plan de formation : il rassemble l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de votre entreprise. Vous pouvez donc faire part de votre souhait de formation à votre supérieur hiérarchique. Suivant le plan de formation défini par l’entreprise, votre demande sera acceptée ou reportée.
  • Le CIF (Congé Individuel de Formation) : il permet de suivre pendant 1 an à temps plein (ou 1200 h à temps partiel) une formation de votre choix, à votre initiative et pendant le temps de travail.
  • Le CPF (Compte Personnel de Formation) : il permet de vous constituer un crédit d’heures de formation de 24 h/an (cumulable jusqu’à 120 h). Il remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation).Les heures non consommées au titre du DIF pourront être mobilisées pendant cinq ans dans le cadre du nouveau compte.
  • La VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) : elle permet de faire reconnaître votre expérience (professionnelle ou bénévole) afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

Pour en savoir plus, consultez Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, Fongecif ou le service des ressources humaines de votre entreprise.

Quittez l’entreprise en bons termes

Pas toujours évident de savoir comment quitter l’entreprise et de faire en sorte que ce départ se réalise dans les meilleures conditions ! 5 conseils pour vous y aider :

 

Respectez les règles et les usages

Attention ! Vous ne pouvez pas partir du jour au lendemain : vous devez respecter des règles, comme la durée de votre préavis. Renseignez-vous donc sur les démarches administratives et les délais légaux.
Par ailleurs, n’emportez avec vous que ce qui vous appartient (pas de copie de dossiers confidentiels qui pourrait vous porter préjudice).

 

Maîtrisez l’annonce de votre départ

Mieux vaut toujours informer votre responsable en premier. Avertissez donc votre N+1 et votre DRH une fois que vous êtes sûr de votre décision. Par loyauté mais aussi par confort car cela clarifie la relation et permet à chacun de préparer le départ.
Évoquez également avec votre responsable la stratégie de communication : qui annonce votre départ ? quand ? sous quelle forme ?

 

Restez professionnel

Tenez le cap en réalisant vos missions jusqu’au dernier jour, en préparant la passation de vos documents / projets à votre futur remplaçant ou vos collègues, en laissant des dossiers bien ficelés, en formant votre successeur si cela vous est demandé…

 

Célébrez cette expérience

Pot, dernier déjeuner à la cantine, mail d’au revoir… Autant de traditions plus ou moins émouvantes qui actent le départ. Ce sont des moments qui laissent des souvenirs et permettent de tourner la page ! Remerciez vos collègues, supérieurs… Quelles que soient les raisons qui vous conduisent à quitter l’entreprise, vous avez appris des choses au cours de cette expérience grâce aux interlocuteurs avec lesquels vous avez travaillé.

 

Restez positif et constructif

Évitez à tout prix la rancune, les expressions négatives ou les règlements de compte. Tentez de rester en bons termes et en contact avec vos collègues et supérieurs même quand les liens contractuels seront rompus. En effet, le monde est petit. D’une part, vous pourriez avoir besoin des recommandations de votre supérieur pour d’éventuels recruteurs. D’autre part, ils font maintenant partie de votre réseau : vous pourriez dans le futur être amené à retravailler avec eux ou faire appel à leur service !