Vous êtes nombreux à espérer créer ou reprendre une entreprise. L’une des ambitions du statut national étudiant-entrepreneur, établi en septembre 2014, est de contribuer activement à la réussite de votre projet.

Qui est concerné par le statut national étudiant-entrepreneur ?

Entreprendre, innover, vendre : vous souhaitez être votre propre employeur, créer votre enseigne, seul ou accompagné d’acolytes tout aussi motivés et ambitieux que vous ? Pour être éligible au statut national étudiant-entrepreneur, il vous faut :

  • Être étudiant ou jeune diplômé. La limite d’âge est théoriquement établie à 28 ans car l’objectif initial du statut est de soutenir les projets d’étudiants, de jeunes diplômés (au minimum titulaires d’un baccalauréat ou d’une équivalence). Les personnes âgées de plus de 28 ans peuvent bénéficier du statut national étudiant-entrepreneur, mais n’auront pas accès au régime social étudiant. Les candidats suivant une formation en alternance sont également éligibles, tout comme les doctorants…
  • Avoir un projet de création, de reprise d’entreprise. Le statut concerne également les auto-entrepreneurs, les personnes ayant déjà créé une entreprise ou une association.

Pourquoi bénéficier du statut national étudiant-entrepreneur ?

L’objectif de ce statut est de vous amener à concrétiser votre projet entrepreneurial, en vous apportant le cadre et l’accompagnement nécessaires. Voici quelques avantages qu’offre le statut national étudiant-entrepreneur :

  • Le temps consacré à votre projet entrepreneurial pourra se substituer à la période de stage prévue par votre cursus, voire au PFE (Projet de Fin d’Études, en école d’ingénieur), sous réserve d’acceptation par votre établissement de formation.
  • Possibilité de valoriser votre investissement sur un projet entrepreneurial en obtenant des crédits ECTS.
  • Accès aux espaces de coworking, à un réseau « étudiant-entrepreneur ».
  • Accompagnement, durant un an, par un enseignant et un intervenant extérieur (chef d’entreprise, coach).
  • Possibilité d’intégrer une couveuse d’entreprises en signant un CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise).
  • Jeune diplômé, vous garderez un statut « étudiant » le temps nécessaire à la création de l’entreprise (accès à une mutuelle étudiante, à des avantages liés au transport, etc.). Par ailleurs, vous serez suivi dans le cadre du D2E.

 

Un D2E ?

  • Cela correspond au Diplôme d’établissement Etudiant-Entrepreneur. L’objectif du D2E est de vous fournir les connaissances et les compétences utiles à la concrétisation de votre projet. Suivre le D2E est particulièrement recommandé pour les étudiants, et rendu obligatoire pour les jeunes diplômés.
  • Le D2E vous amène à travailler sur votre projet entrepreneurial, entouré de professionnels (enseignants et intervenants externes).

Comment obtenir le statut national étudiant-entrepreneur ?

Vous êtes intéressé par ce statut et remplissez les conditions ad hoc ? Dans ce cas, il vous faut télécharger, compléter et déposer un dossier de candidature :

  • Si vous êtes étudiant : le dossier est à renvoyer au PEPITE auquel est rattaché votre établissement de formation.
  • Si vous êtes jeune diplômé : vous choisissez votre PEPITE.
  • Si vous avez des camarades impliqués dans ce projet entrepreneurial, chacun d’entre eux devra remplir et déposer un dossier de candidature. Les dossiers seront ensuite instruits ensemble, par le comité d’engagement du PEPITE.

Qu’est-ce qu’un PEPITE ?

Plusieurs intervenants gravitent autour du PEPITE puisqu’il s’agit d’un Pôle Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat, labellisé par le ministère de l’enseignement et de la recherche, notamment. Les PEPITE regroupent des établissements de formation (écoles de commerce, universités, écoles d’ingénieurs…), des réseaux associatifs et des acteurs économiques.

 

Quel rôle a le PEPITE ?

Il a diverses missions :

  • Informer, former, soutenir les étudiants-entrepreneurs dans l’avancée de leurs projets.
  • Accueillir toute personne motivée par la création d’activité. Toutefois, seuls les étudiants-entrepreneurs peuvent bénéficier d’un accompagnement de la part du PEPITE.

Egalement :

  • Le comité d’engagement du PEPITE instruit les dossiers de candidature au statut national étudiant-entrepreneur ; c’est également lui qui juge s’il est nécessaire ou non que l’étudiant-entrepreneur suive un D2E.
  • Le comité est constitué de représentants d’établissements du PEPITE, du responsable pédagogique du D2E et de partenaires du PEPITE.

Pour en savoir plus