« Mon CV a été retweeté plusieurs fois : le résultat ? Je viens de signer un contrat ! ».
De fait, les réseaux sociaux ont aussi un rôle à jouer dans votre veille professionnelle et votre recherche de poste. Tenté ? Voici quelques éléments pouvant vous être utiles.

Choisir son réseau

Les entreprises et candidats trouvent avantage à être présents et en contact sur les réseaux sociaux.

Du côté des employeurs, le support « réseau social » représente une autre manière de sensibiliser de potentiels candidats. En effet, il semble qu’une société affichant une politique de recrutement innovante soit plus attractive qu’une autre. Par ailleurs, il n’est pas rare qu’un chargé de recrutement ait un compte sur LinkedIn ou Viadéo par lequel il diffuse des offres et contacte directement des candidats.
Du côté des candidats, il s’agit de mettre à la connaissance d’un réseau professionnel, un parcours, des compétences & des savoirs, des projets. La présence sur ces réseaux leur permet de recueillir des informations sur les secteurs, les métiers et les entreprises qui les intéressent,…et d’avoir connaissance d’offres d’emploi.

A ce jour, les principaux réseaux utilisés sont :

  • LinkedIn : LinkedIn est l’un des réseaux sociaux professionnels les plus utilisés en France. Réseau américain, il est classiquement présenté comme le réseau social privilégié par les multinationales. Bien souvent, les membres ayant un compte sur LinkedIn ont également un compte sur Viadéo. Les 2 réseaux ont des fonctionnalités similaires ou très proches. Par exemple, tous 2 permettent de participer à des groupes de discussion, ou bien encore de se faire recommander (onglet « recommandation ») par un client, collègue, hiérarchique.
  • Viadéo : Viadéo est le cousin français de LinkedIn. Pour la petite histoire, Viadéo est également présent (et utilisé) en Inde et en Chine. Comme LinkedIn, Viadéo offre une gamme de services évoluant avec le choix de profil (gratuit, payant).
  • Twitter : les offres d’emploi peuvent être tweetées par les entreprises, et/ou certains utilisateurs peuvent retweeter des offres & des CV / recherches de postes. A ce titre, nous pouvons citer @i4emploiou #i4emploi (les « influenceurs pour l’emploi »). Ce hashtag existe depuis fin 2015. L’objectif principal de ce collectif d’influenceurs ? Apporter une aide, un soutien, aux personnes en recherche d’emploi. Ils sont un des exemples de la « force » du réseau…
  • Facebook : principalement utilisé pour garder le contact avec vos proches, Facebook peut également être utile dans une démarche de veille ou de recherche d’emploi. Les entreprises peuvent mettre en avant des offres d’emploi, via leur Facebook Fan. Veillez toutefois à rester prudent dans la gestion de vos paramètres de confidentialité, la création d’un profil professionnel (donc dissocié d’un profil privé) pourrait être une bonne idée !

D’autres réseaux sociaux existent, comme par exemple Xing www.xing.com (très utilisé en Allemagne), Amplement www.amplement.com ou encore Wizbii www.wizbii.com. Il est également possible de créer un CV-blog en passant par DoYouBuzz www.doyoubuzz.com.

Elaborer un profil valorisant pour tirer profit des réseaux sociaux

C’est un constat, certains profils de poste sont plus souvent recrutés par le biais des réseaux sociaux. Ainsi, les profils atypiques et/ou en lien avec certains secteurs d’activités sont davantage recherchés et étudiés par les recruteurs : cela concerne notamment les graphistes, les professionnels de la communication, du commerce, du marketing, du design,…
Néanmoins, il est fréquent qu’un recrutement (quel qu’il soit), commence par la consultation d’Internet, en tapant votre identité sur un moteur de recherche. A votre niveau, autant vous présenter sous votre meilleur « profil ».

Quelques points essentiels à retenir :

  • Mettez une photo professionnelle, adaptée à votre projet. De fait, les pages présentant une photo sont davantage consultées. Idée : certains membres font appel à un photographe, pourquoi pas…
  • Mentionnez de préférence l’intitulé du poste recherché / occupé plutôt que d’énoncer que vous êtes « en recherche active de poste ».
  • Pensez à la partie « biographie » proposée par la majorité des réseaux sociaux. En somme, il s’agit de revenir succinctement sur votre parcours et/ou vos projets. Cet espace apprécié par les recruteurs est trop souvent laissé vide par les candidats alors qu’il permet aussi de se distinguer.
  • Utilisez des phrases courtes et aérez l’énoncé de vos expériences. LinkedIn et Viadéo (pour évoquer les principaux réseaux professionnels), vous permettent de présenter votre parcours, professionnel et étudiant. Comme à la lecture d’un CV, les recruteurs ou vos futurs contacts, doivent facilement comprendre l’information délivrée.
  • Sélectionnez des « mots-clés » en lien avec votre projet, votre activité, vos compétences, votre intérêt pour tel ou tel domaine. LinkedIn, Viadéo, Twitter, proposent notamment cette fonction. Vos mots-clés seront ensuite automatiquement identifiés par les moteurs de recherche des cabinets de recrutement.
  • Sollicitez des recommandations. L’onglet « recommandation » existe : toute personne avec laquelle vous avez travaillée (qu’il s’agisse d’un de vos clients, d’un collègue ou d’un responsable d’équipe) peut vous recommander en apportant un témoignage quant au professionnel que vous êtes. Là aussi, un bon moyen de vous distinguer des autres candidats.

Un conseil : une fois votre profil créé, faîtes-le évoluer, actualisez-le. Cela peut paraître une évidence, et pourtant, de nombreux profils ne bénéficient pas d’une telle « attention ».
Un conseil redondant : veillez à régler les paramètres de confidentialité en fonction de ce que vous souhaitez laisser apparaître de prime abord.

Développer vos réseaux en tenant compte de vos projets

Un réseau implique des connexions entre membres, des échanges, la construction de liens. Il faut « être actif » sur un réseau social. Voici quelques préconisations :

  • Privilégiez les échanges qualitatifs en tenant compte de votre projet. Inutile de cumuler un (trop) grand nombre de contacts (quel que soit le réseau social concerné). Cibler permet de créer un réseau adapté à vos attentes.
  • Snobez la facilité qui consiste à envoyer un message automatique lorsque vous sollicitez une mise en relation : la possibilité de personnaliser ce message existe, profitez-en.
  • Participez aux groupes de discussion, commentez les écrits de vos contacts, en privilégiant la critique constructive, faîtes part de vos idées. Vous pouvez aussi proposer des groupes de discussion ou publier des communications sur votre profil. Sur Twitter, tweetez ou procédez à des RT (retweets) au sujet d’articles, d’annonces, de tweets vous ayant interpellé.
  • Rejoignez des cercles, des groupes et des communautés, liés à votre activité, votre métier ou votre projet.
  • Rencontrez vos contacts : cela personnalise davantage la relation et permet tout simplement de passer du virtuel au réel. Une manière comme une autre de maintenir le lien, de garder le contact et de construire la relation professionnelle.

Nous l’avons vu notamment en évoquant Twitter (@i4emploi, par exemple), le réseau peut servir à faire circuler des offres d’emploi et des candidatures. Dans le même esprit, la mise en relation est une composante logique des réseaux sociaux : être coopté, être recommandé par un ou plusieurs contacts, est une opportunité à ne pas ignorer.

Enfin, la présence sur les réseaux sociaux, si elle est efficace, peut venir élargir le champ de vos pistes en termes de recherche d’emploi et créer de nouvelles opportunités. Une démarche qui demande du temps, de l’investissement, de l’énergie, mais qui est enrichissante à plus d’un titre.

Alors, « Bon réseautage » !

Veiller à votre e-réputation

Les réseaux sociaux représentent une opportunité de développer vos contacts professionnels. Mais attention, il y a des règles à respecter afin d’afficher une image positive et professionnelle. Consultez notre article « soigner sa e-réputation ».
Souvenez-vous que les recrutements débutent par une recherche d’informations sur le candidat, via le moteur de recherche.

Liens utiles